Le C.G.O.S


Données chiffrées 2015

pdt
Entre 2014 et 2015, le C.G.O.S a enregistré un accroissement de 2,85 % du montant global de ses prestations sociales (335 millions d’euros), confirmation qu’il constitue un soutien important dans la vie des hospitaliers. 

La progression des contributions versées par les établissements adhérents n’évoluant que de 1,3 % sur la même période, le C.G.O.S est contraint d’adapter son action sociale pour continuer à maintenir une distribution pérenne et socialement équitable de ses prestations.

En 2015, la première des prestations, tant en montant qu’en nombre de bénéficiaires, reste la prestation Études-éducation-formation, avec 96,1 M€ versés pour accompagner quelque 473 500 enfants. Elle est talonnée par une prestation en augmentation constante depuis quelques années, la prestation Maladie (85,8 M€), particulièrement utile aux 57 000 agents confrontés à une diminution de rémunération pour raison de santé.
Le domaine des vacances et des loisirs représente plus du quart du budget d’action sociale du C.G.O.S. Pour les vacances, les montants engagés progressent de 7,8 % avec 32,4 M€ de participations versées au titre d’Escale Vacances à 368 300 personnes (agents, retraités et membres de leur famille), auxquels s’ajoutent 21,8 M€ de prestations Vacances distribuées à 
182 300 agents, et 12,5 M€ d’abondements sur 87 200 contrats d’épargne Chèques-vacances. 

Côté loisirs, l’engouement des hospitaliers pour le sport et la culture a conduit à une augmentation de 21 % d’agents bénéficiaires de Coupons sport (76 365 agents), et de 10 % des bénéficiaires de Chèques-culture (99 300). 
Par ailleurs, plus de 288 500 agents ont utilisé la billetterie C.G.O.S, sachant que 89 % des 1 940 000 billets vendus le sont par Internet. 
Enfin, le C.G.O.S assure un soutien au budget des familles : le montant versé pour les Gardes d’enfants enregistre une hausse de 10,2 % pour atteindre 13 M€. Plus de 5,2 M€ sont répartis entre 6 835 agents (+ 8,5 %) pour soutenir leur enfant souffrant d’un handicap correspondant à un taux d’invalidité de 50 % minimum. En outre, 6,5 M€ d’aides non remboursables ont été versées à 8 359 agents ayant connu des difficultés financières.

Toujours vigilant à l’évolution du monde hospitalier, le C.G.O.S souhaite élargir sa politique d’action sociale au personnel médical. Un colloque organisé par le C.G.O.S sur le thème « Quelle action sociale pour les médecins ? », réunissant différents hospitaliers concernés par cette évolution, s’est déroulé au salon de la Santé 2016. Une étude récente montre que le C.G.O.S représente un élément d’attractivité significatif pour inciter les praticiens à exercer dans le secteur hospitalier public et y poursuivre leur carrière. Ce projet avec d’autres est porteur d’avenir.

Antoine De Riccardis
Président du C.G.O.S

Directeur du Centre Hospitalier Charles Perrens (Bordeaux)