Actualités


Assemblée générale 2017

riccardis2

Entretien avec Antoine De Riccardis, président du C.G.O.S

« 2017 marque un virage important dans l'histoire du C.G.O.S »

Quel est le bilan de l’année 2016 ?

Le C.G.O.S a poursuivi sa mission en tant qu’acteur de l’action sociale des hospitaliers. 95 % de son budget, qui s’élevait à 372,6 millions d’euros, a été redistribué sous forme de prestations et actions aux agents en activité et aux retraités. 475 800 enfants ont ainsi bénéficié des prestations Études-éducation-formation. Nous avons également été présents pour améliorer le quotidien des personnels : pour les vacances (21,5 millions d’euros de prestations et 12 millions de participations à leur épargne Chèques-vacances notamment) et les loisirs (14,2 millions d’euros pour les offres Billetterie Loisirs et 6 millions d’euros sous forme de Chèques-culture®). Enfin, plus de 21 400 agents ont fait valoir leur droit à la retraite et perçu chacun, en moyenne, 1 600 euros.

Le C.G.O.S a également été présent dans les moments difficiles ?

Le C.G.O.S a pour mission d’accompagner les agents touchés par la maladie, le surendettement, une catastrophe naturelle… Par exemple, en 2016, le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, le Centre et l’Île-de-France ont connu de graves inondations. 224 000 euros d’aides exceptionnelles ont été rapidement débloqués pour leur permettre de faire face à l’urgence. Notre institution est aussi présente auprès des agents souffrant de maladie : 59 400 agents ont ainsi perçu 90,8 millions d’euros de prestations.

Quels sont les prochains défis ?

Notre premier défi est budgétaire. Nous devons faire face à la très faible augmentation des contributions, conséquence du blocage du point d’indice de la fonction publique hospitalière et du rajeunissement de la population hospitalière. Notre budget diminue mais la demande sociale augmente !

Notre second défi est organisationnel. Il nous faut nous adapter à la nouvelle carte territoriale et administrative, en passant, en 2019, de 16 à 12 comités régionaux.

Dernier défi : celui de la modernisation, en faisant évoluer notre système informatique, mais surtout en adaptant notre action sociale à la demande des jeunes générations d’hospitaliers. Ces derniers sont très demandeurs d’aides pour améliorer leur quotidien (achat de voitures, logement…). À nous d’inventer de nouvelles prestations tout en restant dans un cadre budgétaire maîtrisé et en opérant une redistribution maximale des contributions que nous percevons des établissements.

Comment le C.G.O.S compte-t-il relever ces défis dès 2017 ?

Pour commencer, nous devons mieux maîtriser nos coûts de gestion, en continuant à nous appuyer sur nos 320 salariés, qui font un travail exceptionnel. En 2016, nos frais de fonctionnement ont déjà baissé de 8,7 % par rapport à 2015 !

Afin de mieux maîtriser les dépenses, nous allons mettre en place des enveloppes fermées pour certaines prestations. Nous avons également décidé d’en supprimer certaines comme le Coupon Sport, l’aide au mariage et à la démarche d’adoption. Notre priorité demeure les prestations Études-éducation-formation afin de préparer les jeunes générations à affronter le monde de demain. La prestation Maladie ne sera pas diminuée même si elle doit être maîtrisée (budget en hausse de 6 % en 2016). Sur le plan de l’organisation et de la modernisation, nous allons adopter une simplification de la gestion et des conditions de versement de certaines prestations comme la Garde d’enfants. Et, nous travaillons à la mise en place de nouvelles, comme le projet de logement intermédiaire. Il s’agit d’aides gérées par le C.G.O.S pour le compte d’un organisme dépendant de la Caisse des Dépôts et Consignations afin de faciliter le logement à proximité des établissements hospitaliers dans les grandes agglomérations. Enfn, nous allons poursuivre la dématérialisation des échanges avec les agents et, plus généralement, simplifier leur relation avec le C.G.O.S. Cela signifie, après une phase de test dans 4 régions dès ?n 2016, permettre à chacun, dès novembre prochain, de saisir son dossier C.G.O.S 2018 en ligne. Cette évolution est très attendue par les agents. C’est un moyen plus rapide, plus simple et plus économique que le renvoi du dossier par la poste, tout en garantissant la sécurité des données.

Le Bureau national 2017

Lors de sa réunion du 15 juin, le conseil d’administration du C.G.O.S a élu en son sein le nouveau Bureau national :

  • Président : Antoine De Riccardis, FHF (1er rang au centre)
  • Vice-Président : Camille Siro, CFDT
  • Secrétaire général : Loïc Billy, FHF
  • Membre : Bruno Berrette, CGT
  • Membre : Grégory Leduc, FO
  • Membre : Hervé Léon, FHF