A la Une


Les jeunes et la retraite : un sujet plein d’avenir à aborder le plus tôt possible !.

crh_jeunes
Difficile, quand on débute sa vie active, de penser à sa retraite...  Et pourtant, c’est le bon moment, surtout pour les hospitaliers, car leurs primes ne seront presque pas prises en compte dans le calcul de leur retraite de base !

Pour compenser la forte baisse de rémunération qui s’annonce à la retraite, il vaut mieux commencer à s’en occuper dès le début de sa vie professionnelle, pour ne pas avoir de mauvaises surprises le moment venu…

Vous êtes jeunes infirmier(e) ou aide-soignant(e) et exercez à l'hôpital ou bien en EHPAD depuis quelques années seulement. Alors à ce stade, forcément, si on vous parle de retraite, vous jugez le propos déplacé, la démarche « carrément prématurée », voire « totalement  déprimante » !

Et vous vous interrogez : « à quoi bon y penser maintenant alors que je commence seulement ma carrière ? »

La réponse est simple et s'impose aux jeunes hospitaliers : votre future retraite il faut la préparer le plus tôt possible, parce que la chute de revenus pour les agents hospitaliers lorsqu’elle arrive est vertigineuse : aujourd'hui, pour les retraités, c'est déjà une baisse de revenus de 40 % en moyenne !

Avec les réformes des retraites et la baisse programmée des pensions, autant dire que ce chiffre risque de s’aggraver et le niveau de vie des retraités baisser continuellement entre 2025 et 2060. Or à cette date, c’est vous, les jeunes, qui partirez à la retraite. Que vous le vouliez ou non, vous êtes donc déjà concernés par le sujet « retraite » !

Alors, si aujourd’hui l’affiliation à une mutuelle santé dès l’entrée dans la vie active paraît aller de soi, pour les jeunes, l’adhésion à une complémentaire retraite est tout aussi indispensable pour assurer leur protection et se garantir un niveau de vie décent pour leur avenir.

Bien préparer sa retraite est une démarche individuelle et il faut s’en occuper pendant la vie active, le plus tôt possible : ainsi l’effort financier à consentir, étalé dans le temps sur des dizaines d’années, pèsera moins sur le budget.

Plutôt que de subir l'inévitable, il est préférable d’agir pour se constituer un complément de revenu, versé à vie, pour sa future retraite.

Pour cela, les agents hospitaliers ont la chance de disposer d’une solution proposée par le C.G.O.S (association souscriptrice), qui leur est spécialement destinée : la Complémentaire Retraite des Hospitaliers.

Pour les jeunes françaises, la retraite représentera 30 années de leur vie : encore toute une vie après la vie active, alors autant s’en occuper en profitant d’économies d’impôts chaque année et d’autres avantages immédiats !

Le saviez-vous ? 

En 2016, près de 40 % des nouveaux affiliés à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers avaient moins de 35 ans !

Le « plus » social de la solution 100 % dédiée aux hospitaliers : un coup de pouce financier est prévu pour aider les jeunes agents, jusqu'à 35 ans, à préparer leur retraite : 1 mois de cotisation offert chaque année (pendant 5 ans maximum) !

Complément’air